Défi gagner 1000 euros en 4 mois : pourquoi je choisis de le mettre en pause

Défi gagner 1000 euros nets en 4 mois : pourquoi je choisis de le mettre en pause

Début juin, je vous ai annoncé que je me donnais 4 mois pour gagner 1000 euros nets grâce à la vente sur Amazon et que je publierai chaque semaine un article rapportant mes avancées. Après un peu moins de deux mois, je choisis de mettre mon défi en pause pour plusieurs raisons.

L’éloignement géographique et création d’entreprise

Depuis 10 mois, je voyage à travers le monde avec mon mari. Et nous ne prévoyons pas de rentrer en France avant deux mois. Lorsque l’on créé un business sur Amazon, l’un des pré-requis est de créer une entreprise. Et le souci, c’est que choisir la forme juridique de son entreprise est loin d’être simple. Pour un entrepreneur individuel, il existe pas moins de 4 options :

  • la micro-entreprise, anciennement connue sous le nom d’auto-entreprise
  • l’entreprise individuelle
  • l’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)
  • l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). Je n’ai d’ailleurs pas encore bien compris la différence entre EIRL et EURL.

Selon les cas, le mode de calcul des cotisations sociales et la perception de la TVA peut faire choisir une option plutôt qu’une autre. Mais après des heures de recherche sur Internet pour comprendre les subtilités, j’en suis arrivée à la conclusion que j’ai besoin de l’aide d’un expert pour faire le choix le plus adapté.

Comme je suis actuellement à l’étranger, la seule option possible pour moi est la micro-entreprise puisque c’est la seule option qui peut se créer 100% en ligne. Vous me direz probablement de ne pas me prendre la tête et de choisir cette option. Mais pour corser le tout, il se trouve que j’ai droit au chômage en rentrant, ce qui me permettrait de bénéficier de réduction de cotisations très avantageuses si je choisis la micro-entreprise. Mais pour en bénéficier, je dois réouvrir mes droits au chômage (que j’ai gelés pendant toute la durée du voyage), ce que je ne peux faire qu’en étant France. Je préfère donc attendre les deux petits mois qui me séparent de mon retour.

La difficulté à trouver mon premier produit

J’avais déjà témoigné de ma difficulté à trouver un produit à vendre dans un précédent article. Après avoir changé plusieurs fois de méthode, je pense avoir enfin quelques pistes intéressantes. Ce que je n’avais pas anticipé, c’est le temps que me prendrait cette recherche puis les échanges avec les fournisseurs pour apporter les améliorations voulues à mon produit.

J’ai en effet suivi les conseils de Olivier Allain du site jesuismonpatron.fr et orienté ma recherche vers des produits qui permettent d’apporter de la valeur ajoutée aux clients. J’en ai notamment trouvé un particulièrement intéressant car je peux essayer de le faire monter en qualité et me démarquer des concurrents. Les acheteurs des produits existants sont nombreux à se plaindre de deux défauts que je pense pouvoir faire disparaitre de mon produit. Mais les échanges avec les fournisseurs prennent du temps et je ne suis pas sûre qu’une fois le problème de qualité réglé, mon produit sera toujours rentable. Je suis plus efficace si je me concentre sur un produit à la fois. Si mon produit s’avère non rentable, je devrais donc reprendre presque à zéro.

Le temps de travail disponible

J’ai choisi de me lancer ce défi avant de rentrer de voyage parce que justement j’avais du temps. J’étais au Pérou quand j’ai lancé le blog, avec un rythme visite le matin, travail l’après midi qui me permettait d’avancer rapidement.

Malgré déjà plusieurs mois de voyages, je n’avais pas anticipé les différences de rythme liés aux pays visités. Après le Pérou, nous nous sommes envolés pour le Costa Rica. C’est un pays qui demande de se déplacer plus régulièrement car les sites touristiques sont assez éloignés les uns des autres. Je n’ai donc quasiment pas travaillé pendant les 3 semaines que nous y avons passé. Et écrire sur ce blog me grignote encore pas mal de temps que je ne consacre pas au lancement de mon entreprise.

Toutes ces raisons m’amènent donc à mettre le défi et le blog sur pause, ce qui ne m’empêchera pas de reprendre la plume lorsque j’aurai franchi des étapes clés. Je vous dis à la prochaine et je vous souhaite plein de bonnes choses pour le développement de votre propre business sur Amazon.

Violaine

Partager cet article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •  
  •  

2 Replies to “Défi gagner 1000 euros en 4 mois : pourquoi je choisis de le mettre en pause”

  1. Hello VIOLAINE,
    J’ai commencé le meme projet 2 mois avant toi et j’ai rencontré les memes difficultes pour le choix du premier produit. j’ai ete jusqu’a faire des samples pour 4 produits avant de les abandonner 1 par 1 pour differentes raisons (rentabilite finale, doute sur le fournisseur…). FINALEMENT J’AI TROUVE MON 1er produit il y a 1 mois et le process est lance. J’attends le sample final (avec logo, packaging….) pour le valider et confirmer ma premiere commande.
    j’ESPERE AVOIR CE PRODUIT DISPO A LA VENTE AVANT FIN NOVEMBRE DESORMAIS.
    SI je pars du moment ou j’ai entendu parlé d’amazon fba, j’aurai mis ALORS 7 mois a mettre en vente mon 1er PL. les produits suivants iront plus vite car complementaires du premier et certains du meme fournisseur. ce fut long et la recherche du premier produit tres compliquee.
    Revenant a ton message, concernant la creation d’entreprise, tu n’as pas mentionne la sasu. peut etre par choix mais c’est une forme qui merite d’etre etudiee pour ce business. dans ton cas, elle ne changera rien a tes droits au chomage. et enfin, tu peux sous-traiter la creation de ta societe. moi je suis passe par jurisociete. leur presta en elle-meme m’a coute 90€ mais je ne me suis occupe de rien, si ce n’est remplir un questionnaire en 15mn et leur fournir certains documents perso (CNI, JUSTIF DOM…). tu trouveras plein d’autres sites internet proposant le meme service. voila, j’espre que mon com t’aidera et plein de reussite pour ton projet.
    olivier

    1. Hello Olivier,
      Merci pour ton message, c’est encourageant. Ca me remotive de voir que je ne suis pas la seule à rencontrer cette difficulté. En tout cas, félicitations pour ton produit. Je te souhaite beaucoup de succès dès son lancement.
      En ce qui concerne la création d’entreprise, je n’avais pas pensé à la Sasu. Je vais me renseigner. Merci pour le conseil.
      Violaine

Laisser un commentaire